Article Ouest-France du 14/06/2016 : Avec l’AS Roma, Liverpool et les féminines

22e tournoi international de Dirinon, ce week-end. Le tournoi international U11 et U13 apporte chaque année son lot de nouveautés. Les féminines, et c’est une première, ont leur tableau.

Deux questions essentielles à l’ouverture de cette 22e édition du tournoi international U11 et U13 de Dirinon. Qui succédera à Strasbourg et Monaco ? Et ensuite quelle sera l’équipe féminine qui inscrira son nom, pour la première fois, au palmarès du tournoi ?
En réponse à la première interrogation, pourquoi pas Angers ? Cela ferait plaisir à Romain Thomas, natif de Landerneau et joueur du SCO, qui est le parrain de cette 22e édition du tournoi international U11 et U13 de Dirinon. « Il sera là dimanche, même s’il joue ce samedi contre Toulouse », assure René Le Moigne, le président du tournoi.
Angers vainqueur, ce serait une belle surprise, tant la concurrence sera rude. Parce que le tableau 2016 est de qualité. « Il y a des nouveaux, apprécie René le Moigne. L’AS Roma, Liverpool, la Real Sociedad, les Belges de Moucron ou les Canadiens de Longueuil… »
Bien évidemment, ces équipes étrangères n’auront pas la partie belle, car les équipes de l’hexagone ont de l’ambition. En U11, 8 équipes de clubs de Ligue 1 sont inscrites. Lyon, Bordeaux, Rennes, Nantes, Lorient, Guingamp, Saint-Étienne et Angers, rien que ça. Autant dire que la compétition sera relevée.
En U13, même niveau de qualité, avec des formations toutes désireuses de succéder à Monaco qui avait enlevé le tournoi l’an passé aux tirs au but face au Stade Brestois. Il faudra aussi compter avec Mouscron ou Marseille, qui ne devrait pas manquer de supporters.
Une compétition féminine
« Lors des deux éditions précédentes, nous avions des poules féminines qui intégraient le plateau garçons. Cette fois, nous avons mis sur pied une compétition féminine U13 à part entière, avec 16 équipes », explique le président du tournoi. Lyon, Montpellier, Nantes, Bordeaux, Guingamp seront présentes avec deux équipes de Dirinon. Un tableau de plus à gérer donc pour René Le Moigne et ses bénévoles, qui ne s’en font pas une montagne. « On est 450 en tout et 80 à 90 personnes pour monter les installations ». Une entreprise bien huilée pour que cette fête du ballon rond soit une fête pour tous les gamins à Dirinon.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *