le télégramme du 07/05 :Tournoi de Dirinon. Parés au coup d’envoi

MélanieÀ une semaine du coup d’envoi, les équipes de bénévoles du tournoi de Dirinon intensifient l’échauffement. Les préparatifs vont bon train, aussi, dans les clubs et familles d’accueil du territoire. Les premières délégations étrangères arrivent mardi.

La compétition (14-15 mai) approche à grands pas. En phase d’accélération depuis la mi-avril, Mélanie Kermarrec n’est pas la moins au courant de cette imminence. La vice-présidente du Tournoi de Dirinon, responsable expérimentée du déterminant poste de l’accueil et de la coordination des bénévoles, répond à « 100 mails (d’équipes engagées) par semaine ». Certains ne manquent pas de faire sourire : « Les Canadiens (de Longueuil, NDLR) voulaient louer une voiture jeudi, à 21 h et la rendre le lundi, férié, ailleurs. Ça fait sans doute partie des choses banales chez eux ou à Paris, mais ici… »

Dirinon se fait un nom sur la planète foot

Les Nord-Américains pardonneront certainement aux organisateurs de ne pas pouvoir accéder à cette demande localement incongrue, tout comme il leur sera pardonné de ne pas être super-calés sur les us et coutumes du pays de Dirinon où ils vont mettre les pieds, pour la première fois de leur vie. Vu de l’étranger, pas évident de situer Dirinon sur la carte : « Il y a quelques éditions, une délégation roumaine nous a téléphoné, vers 6 h du matin, pour nous prévenir qu’ils arrivaient. Ils appelaient de Paris ! », s’en amuse toujours Mélanie Kermarrec.

Prolongations touristiques

Mais une fois le chemin du tournoi parcouru jusqu’au bout, beaucoup de clubs le réempruntent fidèlement, d’une année sur l’autre. Parmi les plus prestigieux, citons l’AS Monaco, l’Olympique de Marseille, l’Olympique lyonnais. D’autres vont découvrir le charme de cet événement : Liverpool (U11), Real Sociedad (U13). Ces grosses écuries, comme Benfica et la Roma, logeront dans les hôtels landernéens.

 Leurs accompagnateurs, parents, supporters ont également réservé des hébergements dans le secteur : « C’est assez considérable, ce que le tournoi apporte comme nuitées au tourisme local », note Mélanie Kermarrec.
Tout le territoire mouille le maillot

Voilà un élément (économique) qui justifie l’inscription de l’événement parmi les plus importants soutenus, financièrement, par la communauté de communes. De surcroît, il mobilise aussi au-delà des frontières communales de Dirinon. Cette année encore, les clubs du territoire mouilleront le maillot pendant la compétition mais également dans l’hébergement d’autres participants : « 47 équipes sont accueillies dans les familles. Neuf rien qu’à Dirinon, où le comité de jumelage avec Doussard et des habitués participent. Il n’y a pas que les familles d’enfants joueurs ». Ces rencontres amicales aux domiciles démarrent mardi matin, avec l’arrivée de São Paulo (Brésil) et des Réunionnais du Chaudron et de la Ravine. Saint-Pierre, Casablanca débarquent le lendemain, trois délégations le jeudi et le gros des troupes le vendredi. Les Marocains partiront les derniers, mardi.

Bénévoles : « You’ll never walk alone »

Les 500 bénévoles réunis dans la bonne organisation de cette 21e édition pourront alors lever le pied. Pour l’heure, ils se préparent, sans excès d’appréhension, à tenir leurs postes : « Comme d’autres, je suis là depuis 20 ans mais je reste toujours admirative du développement de compétence de chacun. Tout le monde sait ce qu’il a à faire. Une sacrée machine, bien huilée, solidaire. On est vraiment content d’accueillir Liverpool cette année. Leur devise « You’ll never walk alone » (Tu ne marcheras jamais seul, en français, NDLR) pourrait être la nôtre ».