Didier SOUBIGOU ; AS Sizun – le Tréhou U11

Dirigeant depuis de nombreuses années à l’As Sizun-Le Tréhou et soutient inconditionnel à notre notre tournoi de Dirinon

Le tournoi de Dirinon approche à grand pas. Que représente ce tournoi pour vos joueurs et votre club ?
– Pour les jeunes joueurs, pour les dirigeants, c’est l ‘un des 2 derniers moments phares de la saison avec notre tournoi du 1er mai, car il mobilise certaines forces vives du club. C’est devenu au fil des années, un week-end à ne pas manquer, pour le foot, mais surtout pour les échanges, le partage avec des gens du monde entier.

Qu’appréciez vous particulièrement dans ce tournoi ?
– C’est l’esprit fête, au sens primaire du mot, que ce soit le rassemblement, le partage, sans la différence d’idée, de culture, de religieux, de couleur dans un espace boisé, autour de belles pelouses, dans la fumée des grillades au-dessus de l ‘interminable buvette, qui fait face au magnifique Gwen a Du. Bien sûr, tout ça c’est grâce au foot car au milieu il y a des matchs, des joies, des déçus, des buts…

Quels sont vos objectifs, qu’ils soient sportifs ou non ?
– Pour notre club, les objectifs n’ont jamais été sportifs. D’abord c’est d’avoir le privilège d’être invité, d’être club hébergeant (de bien relever cette mission). On souhaite bien sûr que les petits « verts » fassent du mieux possible, mais surtout profitent de ce moment privilégié de rencontres humaines grâce au sport et au foot… Le vrai foot, celui ou l’on respecte l’adversaire, l’arbitre, celui ou le public est heureux de regarder, d’encourager son équipe, réconforter le perdant et d’acclamer le gagnant, sans haine ou animosité !

Avez vous un mot à adresser aux bénévoles et aux participants du tournoi ?
Le vrai foot international est joué tous les ans au TID et ça vaut toutes les soirées foot de la TV… Les supporters de l’OM sont à la même buvette que ceux de l’OL, ou font la queue aux crêpes avant des anglais, allemand.