Des souvenirs pour la vie

article du 28 mai 2018

Le tournoi de football de Dirinon, samedi et dimanche, a vu quelques équipes locales se distinguer particulièrement.
Les tournois de foot, on en garde des souvenirs pour la vie, quel que soit le niveau de compétition. Les joies, les peines, tout y est un peu exacerbé, quand on n’a pas onze ans. On a presque l’impression de jouer une finale de Coupe du monde. Un tir raté, tout s’écroule. Certains sont difficilement inconsolables. Une belle victoire et c’est la gloire, un bonheur partagé. Une école de la vie, au fond. Comme à Dirinon, ce week-end encore. Certains des nombreux joueurs et joueuses qui s’y sont produits feront peut-être parler d’eux dans dix ou douze ans chez les pros. En attendant, plusieurs équipes locales se sont distinguées, à l’occasion d’un dimanche bien plus agréable que la veille côté ciel… C’est le cas par exemple de Sizun, qui a remporté la finale de la Coupe Elorn (ex-consolante) aux tirs aux buts, 3-2 (1-1 à la fin du temps réglementaire) contre Kleg (centre-Bretagne). Après le penalty vainqueur, joueurs et dirigeants sont tombés dans les bras les uns des autres pour fêter ce moment de joie. De bons tireurs, pleins de sang-froid, un arrêt du gardien et la victoire au bout, pour fêter l’anniversaire, en plus, d’un des joueurs de l’équipe.

Plabennec presque au firmament
À l’étage au-dessus, dans le tournoi espoirs U11, c’est Plabennec qui s’est particulièrement distingué. Après avoir sorti Casablanca en demi-finale (tandis que l’AS Brestoise perdait contre la surprise Zatovo, de Madagascar), 2 à 0, il a fallu les tirs aux buts là aussi pour écarter les Anglais de Crystal Palace. Ils ont également souri aux joueurs locaux. En finale, en revanche, contre Bangkok, pas de buts pendant la rencontre : les penalties ont permis aux jeunes Thaïlandais de s’imposer. Ils n’auront pas fait ce long voyage pour rien !

Lesneven en demi-finale espoirs féminines
Chez les féminines, en U 13, tournoi espoirs, Lesneven s’est incliné contre Lille (2-0) en demi-finale, tandis que Plouzané a perdu en finale contre cette même équipe 7-0, à l’issue donc d’un beau parcours. Dans le tournoi principal, le Stade brestois, après avoir sorti le FC Nantes en quarts (2-0), a dû s’incliner en demi-finale 4-0 contre l’Olympique lyonnais. N’oublions pas le prix du fair-play attribué à Bourg-Blanc, pour avoir accepté d’inverser un horaire de match, afin de permettre aux joueurs de Galatasaray (Istanbul) de prendre leur avion. Oui, c’est beau, le sport !