Catégorie : La presse 2018

Enthousiasme et beau jeu entre les gouttes

article du 27 mai 2018

Le tournoi de Dirinon a été marqué autant par la pluie que par le plaisir habituel des enfants et des accompagnateurs, ce samedi. Football, glissades, tacles maîtrisés (ou pas), buts bien sûr, joies, déceptions : le lot des tournois de jeunes.

Après un cru ensoleillé, l’an dernier, le tournoi international U 11 et U13 féminin a connu, ce samedi, un début de 24e édition fort humide, notamment en milieu d’après-midi. Il n’y a pas que les organisateurs à prédire une moindre recette à cause de cela. En se promenant sur le site, la réflexion sortait parfois de la bouche de quelques parents. Si les Turcs de Galatasaray sont là pour la première fois, on peut remarquer la présence, outre les meilleurs clubs bretons voire français (Lyon ou le PSG), de clubs d’Asie (Chine, Thaïlande), d’Haïti, de Madagascar, de grands clubs européens : l’Atletico Madrid (qui gagne en popularité depuis ses succès des dernières années chez les pros et la présence dans ses rangs d’Antoine Griezmann), l’AS Roma, le Benfica Lisbonne mais également le FC Liverpool.

Des supporters de Liverpool avec un drapeau pour la finale

Le mythique club anglais disputait samedi soir, à Kiev (Ukraine), la finale de la Ligue des Champions contre l’autre club madrilène, le Real.
Et aux bords des pelouses de Dirinon, on pouvait voir, entre les parapluies, quelques supporters de Liverpool arborant un grand drapeau aux célèbres couleurs (rouges) du club du nord de l’Angleterre. Avec, dessus, floqué, le rendez-vous historique du soir. Autant dire que les jeunes de Plougastel, à partir de 15 h 20, pouvaient savourer ce moment, tout en sachant mouiller le maillot… Enfin, achever de le mouiller, bien sûr. L’organisation, comme d’habitude, se montrait efficace et ponctuelle : une gageure pour pareil événement, qui réunit tout de même 72 équipes de U11 et 24 de U13. Les plus de 450 bénévoles sont rodés, il est vrai.

Amélioration météo en vue ce dimanche

Et pour la météo, vu le soleil et la chaleur qui régnaient sur le nord de la Bretagne depuis, oh !, on ne sait même plus combien de jours, on dira que ce sont les Anglais qui ont amené cette pluie teintée même, parfois, d’un soupçon de brume. Oui, la mauvaise foi fait partie du football, c’est bien connu ! Elle n’empêche pas, au final, un esprit sportif, toujours de mise à Dirinon. La fin du premier tour et les finales devraient se jouer sous un ciel plus variable

Des souvenirs pour la vie

article du 28 mai 2018

Le tournoi de football de Dirinon, samedi et dimanche, a vu quelques équipes locales se distinguer particulièrement.
Les tournois de foot, on en garde des souvenirs pour la vie, quel que soit le niveau de compétition. Les joies, les peines, tout y est un peu exacerbé, quand on n’a pas onze ans. On a presque l’impression de jouer une finale de Coupe du monde. Un tir raté, tout s’écroule. Certains sont difficilement inconsolables. Une belle victoire et c’est la gloire, un bonheur partagé. Une école de la vie, au fond. Comme à Dirinon, ce week-end encore. Certains des nombreux joueurs et joueuses qui s’y sont produits feront peut-être parler d’eux dans dix ou douze ans chez les pros. En attendant, plusieurs équipes locales se sont distinguées, à l’occasion d’un dimanche bien plus agréable que la veille côté ciel… C’est le cas par exemple de Sizun, qui a remporté la finale de la Coupe Elorn (ex-consolante) aux tirs aux buts, 3-2 (1-1 à la fin du temps réglementaire) contre Kleg (centre-Bretagne). Après le penalty vainqueur, joueurs et dirigeants sont tombés dans les bras les uns des autres pour fêter ce moment de joie. De bons tireurs, pleins de sang-froid, un arrêt du gardien et la victoire au bout, pour fêter l’anniversaire, en plus, d’un des joueurs de l’équipe.

Plabennec presque au firmament
À l’étage au-dessus, dans le tournoi espoirs U11, c’est Plabennec qui s’est particulièrement distingué. Après avoir sorti Casablanca en demi-finale (tandis que l’AS Brestoise perdait contre la surprise Zatovo, de Madagascar), 2 à 0, il a fallu les tirs aux buts là aussi pour écarter les Anglais de Crystal Palace. Ils ont également souri aux joueurs locaux. En finale, en revanche, contre Bangkok, pas de buts pendant la rencontre : les penalties ont permis aux jeunes Thaïlandais de s’imposer. Ils n’auront pas fait ce long voyage pour rien !

Lesneven en demi-finale espoirs féminines
Chez les féminines, en U 13, tournoi espoirs, Lesneven s’est incliné contre Lille (2-0) en demi-finale, tandis que Plouzané a perdu en finale contre cette même équipe 7-0, à l’issue donc d’un beau parcours. Dans le tournoi principal, le Stade brestois, après avoir sorti le FC Nantes en quarts (2-0), a dû s’incliner en demi-finale 4-0 contre l’Olympique lyonnais. N’oublions pas le prix du fair-play attribué à Bourg-Blanc, pour avoir accepté d’inverser un horaire de match, afin de permettre aux joueurs de Galatasaray (Istanbul) de prendre leur avion. Oui, c’est beau, le sport !

De jeunes footballeurs haïtiens à l’école Saint-Julien

article du 23/05/2018

Dans le cadre du tournoi international de football de Dirinon, qui se déroulera les 26 et 27 mai, douze enfants haïtiens sont arrivés lundi à Landerneau. Accueillis et hébergés par des familles de l’école Saint-Julien, les jeunes footballeurs ont découvert l’établissement et rencontré les élèves.

Entraînements et participation aux cours seront ensuite programmés dans la semaine. Six encadrants, dont leur entraîneur Génalel Bien-Aimé, entourent les jeunes garçons.

« L’équipe U11 s’est constituée parmi une centaine de jeunes footballeurs postulants, issus des quartiers populaires », précise un accompagnant.

Ce voyage a pu se faire grâce à l’association Regard’Haïti, relayée par le père Stevenson, Haïtien et ancien prêtre à la paroisse de Landerneau et le frère Gérard Hautbois, qui a longtemps séjourné à Port-au-Prince. Pour sceller l’amitié, un repas haïtien sera proposé à tous les élèves vendredi à la cantine.

Pencran-Une équipe chinoise reçue

article du 24 mai 2018

Le tournoi international de Dirinon se tient ce week-end. Dans ce cadre, Pencran a reçu une équipe chinoise, qui a ainsi découvert la commune. Vendredi soir, un entraînement des U11 chinois et de leurs homologues pencranais leur a permis de mieux faire connaissance « sur le terrain ». C’est une rencontre sportive, certes, mais les équipes adultes ont aussi des échanges culturels lors de repas conviviaux. Les treize enfants chinois sont originaires de Chengdu, au sud du Tibet, et sont très contents de venir en France pour la première fois. Notre photo : les U11 chinois et pencranais encadrés par leurs éducateurs respectifs, Zhang Yang, Damien Le Bars et Thierry Habasque, et Julien Berthou, responsable de l’école de foot de Pencran.

Le tournoi effectue sa mue

article du 24 mai 2018

Depuis son lancement, le tournoi de Dirinon accueillait les catégories U13 et U11. Cette année sera une révolution puisque seule la catégorie U11 subsistera. Depuis plusieurs saisons, on ressentait que la catégorie U13 intéressait moins. La qualité du plateau avait baissé mais le physique et le niveau de préparation des joueurs a considérablement évolué, ce qui fait que jouer sur un demi-terrain offrait souvent un spectacle fermé. « De plus en plus de clubs font jouer leurs U13 sur des grands terrains de foot à 11 directement. On a ressenti qu’on avait moins de réponses favorables pour cette catégorie d’âge, on perdait environ un club par an. On a donc décidé de tout concentrer sur les U11. Et, pour le moment, on se félicite de notre choix » explique Jean-François Kerdraon, le vice-président du tournoi.

Un plateau plus relevé

C’est même une bonne affaire car le tournoi refusait plusieurs équipes en U11 tous les ans. L’évolution de l’épreuve a donc ouvert de nouvelles portes et le plateau s’en ressent : l’Atletico Madrid, le Benfica Lisbonne et l’AS Roma reviennent, Crystal Palace et Galatasaray débarquent avec le retour de Liverpool, répartis dans douze poules de six équipes. Ces noms, peu de tournoi sont capables de les attirer, mais Dirinon ajoute une autre particularité avec l’apport du continent asiatique et la participation du Chengdu FA (Chine) et du FC Bangkok (Thaïlande).

Les filles gagnantes

Les autres bénéficiaires de cette nouvelle formule sont les filles. Leur tournoi U13 passe de 16 à 24 équipes avec trois équipes de D1 (Lyon, Montpellier et Guingamp) et cette réorganisation leur offre aussi une plus grande exposition. Les formules changent aussi puisque dans les poules de six équipes en U11, les deux premiers seront qualifiés pour le tournoi des champions, les 3e et 4 e auront un tournoi des espoirs et les deux autres pourront continuer à jouer dans la coupe de l’Elorn. Tout ça nous donne moins de catégorie mais plus de foot !