Catégorie : La presse 2020

tous les articles de presse durant l’année 2020

20/02/2020 : La belle dédicace de « DD » au tournoi de Dirinon

Les organisateurs du tournoi de football de Dirinon se sont vus adresser une longue lettre d’encouragement de la part du sélectionneur national, Didier Deschamps.

La 26e édition du Tournoi de Dirinon se déroulera les 30 et 31 mai. Une fois de plus, la compétition n’usurpe pas son caractère international puisque 19 pays seront représentés. Sont ainsi attendues 72 équipes dans la catégorie U11 (garçon ou mixte) dont West-Ham, la Roma, le Benfica Lisbonne ou le Betis Séville. Le tournoi des U13 féminines rassemblera, lui, 24 formations parmi lesquelles l’Inter Milan.

En janvier dernier, grâce à l’un de ses partenaires, l’entreprise Cloître Imprimeurs, le tournoi a eu l’opportunité d’entrer directement en contact avec Didier Deschamps. « Nous lui avons adressé un mail pour lui présenter notre compétition et lui demander s’il voulait bien faire un petit mot d’encouragement à destination des bénévoles, des organisateurs et des jeunes footballeurs », explique Jean-François Kerdraon, vice-président du tournoi.

Longue bafouille

Le message est adressé sans de plus conviction que cela. Didier Deschamps est un gars bien occupé. Le solliciter, c’est un peu comme lancer un hameçon dans un lac salé : on n’attend pas forcément grand-chose en retour. C’était mal connaître notre « DD » national. La réponse arrive très rapidement. On aurait pu s’attendre à un classique et concis « Bien à vous. Cordialement ». Cela n’aurait déjà pas été si mal : on parle tout de même du sélectionneur de l’équipe de France. Mais c’est une longue bafouille, touchante et documentée, qui arrive en retour. Didier Deschamps connaît visiblement bien le rendez-vous et sait que Griezmann et Pavard, par exemple, y sont déjà passés.

Du baume au cœur

Le sélectionneur y redit d’abord son attachement au Finistère. « Le tournoi a su se tailler une sacrée réputation, bien au-delà des frontières du Finistère et de cette magnifique et accueillante région bretonne, si chère à mon cœur », lance-t-il, dès les premières phrases. On applaudit, forcément.

Puis, à l’intention des organisateurs, il glisse : « Je mesure et j’admire le dévouement mais aussi la compétence du comité d’organisation et de ses 400 bénévoles. Sans eux, cette grande fête du football, qui participe grandement à l’animation et à la belle image de leur commune, n’existerait pas ». De quoi remettre du baume au cœur à l’heure d’attaquer la dernière ligne droite.

Ce message, qui peut aujourd’hui être lu sur le site et la page Facebook du tournoi, s’affichera bientôt sur la plaquette de présentation de l’édition 2020.

10/01/20 : Seize pays se rencontreront au tournoi de foot de Dirinon

Le plateau de l’édition 2020 (les 30 et 31 mai) du tournoi U11G et U13F de l’AS Dirinon est quasiment bouclé. Avec 16 pays représentés, il marquera, une fois encore, son rang international.
Le tirage au sort des poules, le 23 mars, à la salle polyvalente de Dirinon (suivi du pot de remerciement aux précieux bénévoles) engendrera son lot habituel de rencontres prestigieuses et insolites. Cette année encore, le plateau du tournoi international U11 garçons et U13 filles comporte tous les ingrédients de la recette d’un succès mitonné depuis la première édition, en 1996, par les chefs cuistots de l’ASD.
À savoir un mélange finement dosé d’équipes de clubs professionnels renommés sur toute la planète foot ou dans le championnat de France, d’équipes d’horizons plus lointains et de clubs du secteur qui savoureront l’honneur de jouer en vrai (pas sur la console cette fois) contre des écuries de standing légendaire.

Le Betis Séville pour la touche espagnole

Les étoiles sur les maillots des équipes têtes d’affiche de l’édition scintilleront dans les yeux. Dans le tournoi U11G, la Roma, le Benfica et West Ham avaient déjà confirmé leur retour. Jean-François Kerdraon, responsable du plateau, ne se montre pas peu content d’ajouter le Betis de Séville à la liste : « Il s’agira de leur première participation. Nous sommes ravis du retour d’une équipe espagnole ».
Les pépites du club andalou où évolue, chez les grands, un certain Nabil Fekir, se poseront en sérieux concurrents pour le titre. Un trophée que l’Olympique de Marseille tentera de conserver, dans une lutte (amicale) où d’autres clubs de Ligue 1 enverront des forces : Monaco, Stade rennais, Stade brestois et, signant ainsi leurs retours, les Girondins de Bordeaux et l’AS Saint-Étienne.

JS Kabylie première

Au rayon des délégations venues de contrées plus éloignées, le tournoi espère accueillir, cette fois-ci, l’équipe d’Haïti parrainée par le père Stevenson Montinard, ex-curé de Landerneau et joueur à l’ASD. Les jeunes Malgaches pris en charge par l’association brestoise Zatovo ont leurs billets. Ainsi que (on prend sa carte) les équipes de Casablanca (Maroc), du Dynamo Minsk (Biélorussie), des Réunionnais de la Saint-Pierroise (dont l’équipe seniors réalise un parcours exceptionnel en Coupe de France), de l’Academy of Planet (russe, comme tout le monde l’a deviné) ou de Chengdu (Chine).
Signalons encore la présence de la JS Kabylie (Algérie), pour une première à Dirinon, facilitée par l’entremise de Guillaume Mulak, ex-serial buteur de Concarneau aujourd’hui responsable de la formation dans le club phare de cette région algérienne à forte identité.

Italiennes, Nord-Irlandaises et Canadiennes

Le plateau féminin s’affirme, lui aussi, dans la perspective internationale voulue par les organisateurs. On savait déjà l’engagement des filles de l’Inter de Milan et d’une délégation nord-irlandaise. Jean-François Kerdraon ajoute les Canadiennes du CS Longueuil. Avec Montpellier, Nantes, Toulouse, Paris FC et… Dirinon pays de Landerneau-Daoulas, le tournoi U13F n’aura rien à envier à celui des U11 gars.