Clap de Fin Edition 2019

La 25 ième édition s’est déroulée dans d’excellentes conditions ,   la météo a été très clémente , les dieux de la météo nous ayant préservé.

Toutes mes félicitations aux vainqueurs   MONTPELLIER Hérault en U13 Filles et Olympique de MARSEILLE en U11 Gars.

Le nouveau déroulement des   compétitions du samedi avec un match tous les 15 minutes  a donné entière satisfaction , avec pratiquement toutes les rencontres se déroulant aux heures prévues .

Un grand merci à tous les joueurs et coachs pour leur participation.

Un merci aussi aux 450 bénévoles , aux 250 familles d’accueil qui ont permis le déroulement des rencontres et l’accueil de touts les participants dans de bonnes conditions.

Le comité d’organisation après avoir dressé le bilan de cette édition se remet au travail pour préparer la 26ième qui se déroulera les 31 et 31 Mai  2020 ( Week End de Pentecôte).

En attendant bonne saison 2019 /2020 à tous.

René LE MOIGNE

Président du Comité d’organisation

Nos partenaires et notre support « programme »

Merci à nos 160 partenaires qui, nous soutiennent de nouveau cette année pour cette 25ème édition du tournoi . Dans ce lien : E Book en ligne , vous trouverez un petit fascicule avec les encarts et cartes de nos partenaires , les plannings des rencontres du samedi , différents articles comme le mot des organisateurs ou encore le planning du weekend, etc …
Bonne lecture et bon tournoi

05/06/19 : Pourquoi Arsenal revient en Bretagne

C’est un joli coup que vient de réaliser le Tournoi de Dirinon. Après cinq ans d’absence, les Gunners retrouvent le pré dirinonais.
De 2003 à 2014, Arsenal a été un habitué du tournoi grâce à Roy Massey, dirigeant anglais tombé amoureux de l’événement. Parti à la retraite en 2015, il a été remplacé par un Allemand qui a privilégié les tournois de son pays. « C’est un superbe atout de les avoir de nouveau avec nous », se réjouit Jean-François Kerdraon, le responsable du plateau.

Il a fallu un peu de chance pour retrouver Arsenal à Dirinon mais aussi la belle réputation du tournoi : « Il y a quelques mois, « Edou », un éducateur de Monaco nous avait appelé pour nous dire qu’il était dans un stade juste à côté du nouveau responsable de l’école de foot d’Arsenal, arrivé depuis quelques mois, son prédécesseur ayant trouvé un banc de touche en Allemagne. Notre ami monégasque lui avait parlé du Tournoi de Dirinon. C’était tout de suite OK », se souvient Jean-François Kerdraon.

Dans le sillon d’Iwobi et Maitland-Niles
Cependant, il a fallu remplir un long chemin administratif. Il ne suffisait pas d’une poignée de mains entre dirigeants pour sceller la venue d’une équipe comme il y a 16 ans. C’est ainsi qu’un délégué du club londonien est venu visiter les installations et les hospitalités de Dirinon cet hiver. « Il a ramené son rapport à Londres et il a fallu derrière l’accord de cinq responsables pour valider la venue des Gunners », précise le responsable du tournoi.

Leur venue avalisée, les jeunes Gunners pourront se dire que d’illustres prédécesseurs ont usé leurs crampons au complexe Olvier-Kerdraon. En plus de Jack Wilshere (qui porte désormais les couleurs de West Ham), Ainsley Maitland-Niles et Alex Iwobi, finalistes malheureux de la Ligue Europa contre Chelsea ont été à leur place. À eux de continuer à écrire l’histoire des Gunners à Dirinon et d’ajouter une ligne à leur palmarès après leurs trois titres (en Benjamin en 2003 et Poussins en 2008 et 2009).

05/06/19 : Des équipes déjà sur le terrain

À quelques jours du coup d’envoi, samedi matin, d’un week-end de football et de fête, l’échauffement s’accélère au stade Olivier-Kerdraon. Les équipes de bénévoles préparent le terrain pour le millier de jeunes joueuses et joueurs internationaux et les milliers de spectateurs attendus à la 25e édition du Tournoi de football de Dirinon.

450 bénévoles. Comme chaque année, les organisateurs peuvent compter sur les fidèles bénévoles. Habitués à l’exercice et répartis par équipe de spécialités, ils sont autour de 450 à faire vivre le Tournoi de Dirinon. Avant, pendant et après le gros temps fort du week-end. À l’image de l’équipe de onze traceurs de lignes à l’œuvre lundi, les bénévoles, attachés à offrir les meilleures conditions de jeu, précèdent les jeunes footballeurs plusieurs jours avant leur entrée sur le terrain.

Un millier de sandwiches. Sous le capitanat de Gilbert Nédélec, la brigade restauration du tournoi mouille également le maillot. Rien que sur la seule journée de samedi, les six équipiers doivent se coltiner la préparation de plus de 1 000 sandwiches. Le pic d’une montée en régime, autour des fourneaux, qui démarre en début de semaine, avec les 20 repas servis les bénévoles. Ils monteront à 110 ce week-end. Au menu : côtes de porc, jambon à l’os, chili, hachis parmentier et 1,5 tonne de frites (y compris dans les stands de restauration). « On s’adapte aux demandes des délégations », indique le chef.

5 € l’entrée. C’est le nouveau prix de l’entrée cette année et il sera unique. Le prix sera donc de 5 € que ce soit pour une demi-heure, pour un jour ou pour les deux. Ce changement n’est « pas financier mais juste pour simplifier le système de bracelets d’entrée », justifie René Le Moigne, président du tournoi.

René Le Moigne, président d’un tournoi qui poursuit ses efforts pour permettre aux équipes d’évoluer dans les meilleures conditions et aux spectateurs de suivre au plus près la compétition.
Trois minutes pour se préparer. Les mi-temps seront supprimées pour les matchs du samedi, journée inaugurale où se jouera l’intégralité des matchs des douze poules de six équipes U11 et quatre groupes de six U13F du premier tour qualificatif. Un sacré contre-la montre. Pour perdre le moins de temps possible, les équipes se présenteront en zone réservée trois minutes avant leurs matchs (de douze minutes). C’est là que l’arbitre procédera au toast désignant l’équipe qui donnera le coup d’envoi. Retour aux mi-temps et changements de côté le dimanche, jour du deuxième tour qualificatif (le matin) suivi des rencontres à éliminations directes.